le grand coït de la pomme

Je pensais à un truc ce matin parce que entre toutes les choses très importantes de ma vie que j’ai, il y a aussi des pensées qui me viennent, celles qui sont communément futiles voire inutiles pour les non-connectés que vous n’êtes pas ou prou.

Je pensais donc – I think different !- que dans une semaine, 20 millions d’iPhones à travers le monde, à quelques dizaines de milliers prés, vont se logger à iTunes pour télécharger le firmware v3. Dingue non ? Alors, j’imaginais Steve dans sa villa de convalescence devant son macbook de la mort qui tue sa race le 17/06 à ziro two point ziro. Je le voyais nu sur sa terrasse en teck entrain de contempler un compteur Java déroulant les chiffres à une vitesse vertigineuse. 00:00:01 top, c’est parti !

Et là, je me suis demandé ce que ça allait bien pouvoir lui faire comme sensation. Une espèce d’orgasme cérébral extrême, je suppose. Un coït virtuel à l’échelle mondiale de son pouvoir absolu. Mon dieu que cet homme doit être submergé et grisé par la puissance.

En définitive, peut être me trompe-je. Si ça se trouve, Steve est un mec simple comme vous et moi. Enfin, surtout comme vous. Possible même qu’il s’en fout comme de sa première console Atari ; que ce jour là, il sera dans sa cuisine entrain de manger un tarte à la pOmme (bien sur) ou que tout simplement, il sera couché, malade comme un chien et à milles lieux de SA succes story. Allez savoir.

Bref, quand je pense comme ça le matin, faudrait peut être que je me concentre sur ma petite vie au lieu de songer à nos grands maîtres contemporains. Je vais aller regarder bouger mon compteur de visites, tiens ! Histoire de croire qu’un jour, un dixième de sa jouissance cosmique présumée me comblera d’adrénalines !

    edit : 40 millions qu’ils disent et non pas 20 millions. Et ben !