le grand coït de la pomme

Je pensais à un truc ce matin parce que entre toutes les choses très importantes de ma vie que j’ai, il y a aussi des pensées qui me viennent, celles qui sont communément futiles voire inutiles pour les non-connectés que vous n’êtes pas ou prou.

Je pensais donc – I think different !- que dans une semaine, 20 millions d’iPhones à travers le monde, à quelques dizaines de milliers prés, vont se logger à iTunes pour télécharger le firmware v3. Dingue non ? Alors, j’imaginais Steve dans sa villa de convalescence devant son macbook de la mort qui tue sa race le 17/06 à ziro two point ziro. Je le voyais nu sur sa terrasse en teck entrain de contempler un compteur Java déroulant les chiffres à une vitesse vertigineuse. 00:00:01 top, c’est parti !

Et là, je me suis demandé ce que ça allait bien pouvoir lui faire comme sensation. Une espèce d’orgasme cérébral extrême, je suppose. Un coït virtuel à l’échelle mondiale de son pouvoir absolu. Mon dieu que cet homme doit être submergé et grisé par la puissance.

En définitive, peut être me trompe-je. Si ça se trouve, Steve est un mec simple comme vous et moi. Enfin, surtout comme vous. Possible même qu’il s’en fout comme de sa première console Atari ; que ce jour là, il sera dans sa cuisine entrain de manger un tarte à la pOmme (bien sur) ou que tout simplement, il sera couché, malade comme un chien et à milles lieux de SA succes story. Allez savoir.

Bref, quand je pense comme ça le matin, faudrait peut être que je me concentre sur ma petite vie au lieu de songer à nos grands maîtres contemporains. Je vais aller regarder bouger mon compteur de visites, tiens ! Histoire de croire qu’un jour, un dixième de sa jouissance cosmique présumée me comblera d’adrénalines !

    edit : 40 millions qu’ils disent et non pas 20 millions. Et ben !

twitt again donne moi la main …

Comme beaucoup, je dois me rendre à l’évidence et faire l’éloge de twitter. De gazouillis en gazouillis, la toile immensetwit se retrécit, s’augmente : effet de loupe ou de zoom. Cet outil est décidément formidable de simplicité et de puissance. Mon désormais vieux netvibes ne suit même plus la cadence des mise à jours de blogs twittées à la vitesse de la lumière.

Mais parfois, je dis bien parfois, je me « pause » et me dit :  » ‘tain, ça rend fou, ce truc  » …

edit du 23/05

Et en plus, il me suit partour le zozio là avec mon iPhone que j’ai que, je suis accro grave !

Publié dans иєтαяf. Étiquettes : , , , , . Leave a Comment »

aïePhone ! ça va faire mal !

imageDis donc ! Il devait arriver Vendredi et v’là t’y pas qu’il arrive aujourd’hui. En fait, il n’est pas arrivé tout seul mais avec deux compagnons. Tous les trois bien collés et entourés par un scotch transparent. Dans le reste de l’arrivage massif de pda communicants, s’agglutinaient trente six terminaux Windows mobile 6.0, parents pauvres des trois compères qui se la pétaient déjà dans leurs cartons élégants noirs.

Je donne le premier à mon collègue d’en face. Le second au service info. pour qu’il le paramètre et saute sur le troisième, l’eau à la bouche et les yeux écarquillés. Ma ligne fixe du bureau sonne sans arrêt entrecoupant outrageusement la découverte du bolide. Les minutes passent et le petit carton tout beau reste fermé devant mes yeux. Je peux l’atteindre, le toucher, le caresser mais ce p…. de téléphone m’empêche toute action de décollage des stickers protecteurs.

Je décide alors, de façon bi-latérale avec moi-même, de ne plus répondre au téléphone jusqu’à midi. Il y a quand même des priorités dans la vie. Je renvoie ma ligne vers le standard accueil., allonge bien mes jambes sous le bureau et m’apprête à déballer le bel objet. L’emballage est de qualité, le carton robuste, sobre et classique mais beau. J’ouvre lentement en décollant la bande plastique et je découvre enfin mon nouveau joujou.

Et là, tout s’enchaîne rapidement. Prise en main, j’allume, je fais un tour rapide, lui enfile sa carte SIM et hop, connexion USB, loggé sur iTunes et c’est parti.

Un régal ! Ergonomie, rapidité, simplicité … Vraiment pour moi et pour beaucoup, la révolution de la décennie sur le marché des terminaux mobiles communicants.