le grand coït de la pomme

Je pensais à un truc ce matin parce que entre toutes les choses très importantes de ma vie que j’ai, il y a aussi des pensées qui me viennent, celles qui sont communément futiles voire inutiles pour les non-connectés que vous n’êtes pas ou prou.

Je pensais donc – I think different !- que dans une semaine, 20 millions d’iPhones à travers le monde, à quelques dizaines de milliers prés, vont se logger à iTunes pour télécharger le firmware v3. Dingue non ? Alors, j’imaginais Steve dans sa villa de convalescence devant son macbook de la mort qui tue sa race le 17/06 à ziro two point ziro. Je le voyais nu sur sa terrasse en teck entrain de contempler un compteur Java déroulant les chiffres à une vitesse vertigineuse. 00:00:01 top, c’est parti !

Et là, je me suis demandé ce que ça allait bien pouvoir lui faire comme sensation. Une espèce d’orgasme cérébral extrême, je suppose. Un coït virtuel à l’échelle mondiale de son pouvoir absolu. Mon dieu que cet homme doit être submergé et grisé par la puissance.

En définitive, peut être me trompe-je. Si ça se trouve, Steve est un mec simple comme vous et moi. Enfin, surtout comme vous. Possible même qu’il s’en fout comme de sa première console Atari ; que ce jour là, il sera dans sa cuisine entrain de manger un tarte à la pOmme (bien sur) ou que tout simplement, il sera couché, malade comme un chien et à milles lieux de SA succes story. Allez savoir.

Bref, quand je pense comme ça le matin, faudrait peut être que je me concentre sur ma petite vie au lieu de songer à nos grands maîtres contemporains. Je vais aller regarder bouger mon compteur de visites, tiens ! Histoire de croire qu’un jour, un dixième de sa jouissance cosmique présumée me comblera d’adrénalines !

    edit : 40 millions qu’ils disent et non pas 20 millions. Et ben !

redondances dans la zone au citron

Je suis depuis quelques mois les fils rss d’une poignée de blogs dits “high-tech” ou “technos” comme il vous plaira. Presse-citron sort largement du lot et je ne suis pas le seul à le dire et à l’écrire. Beaucoup d’articles inédits, des infos très rapidement mises en ligne, – à se demander parfois si il n’y a pas une tripotée de chinois qui bossent dans le cave du ‘sieur Dupin – bref, tout ça mis bout à bout fait du citron pressé un must, voire “the place to click” de la galaxie “geeks bobo”.

D’autres comme fredzone pour ne citer que celui-ci semblent coller derrière avec un ton plus léger, moins journalistique mais tout aussi documenté et pertinent. Ils trouvent leurs voix et semble-t-il, leurs auditoires.

A la lecture de ces perles de connaissances sphériques me vient souvent l’envie de savoir, de connaître plus, de me “web-cultiver” en somme. Alors, je suis les liens et les contre-liens, les sur-liens et les liens impromptus qui traversent l’écran sans crier gare. Et de port en port, souvent l’info rebondit, se redit, se copie voire même se duplique à l’identique. Même sujet, même rapport à l’info, et des fois, faut l’avouer, même platitude. Bon en même temps et à leur décharge, les auteurs ne peuvent pas non plus toujours s’exalter devant les derniers plug-ing wordpress ou sur la face arrière de l’iPhone 3GS qui finalement ne changera pas d’aspect. C’est sur !

Mais enfin, tout de même, à l’instar de nos journaux papiers, ne pourrait-on avoir un peu plus de variétés non pas sur les sujets qui sont les mêmes pour tous évidemment mais sur le fond, sur l’idée, sur la critique, sur le recul. Moi, j’aimerai un peu plus d’égratignures pour nos grands éditeurs logiciels, un peu plus d’irrévérences pour les Steve Jobs en longue maladie ou un soupçon de cynisme doux pour les fondations cariratives des milliardaires retraités de la Silicon Valley. Enfin tout ce qu’un chacun est à droit d’attendre de ses fines plumes du web branchouille.  Mais peut être ne lis-je pas encore les meilleurs ?

        • Similar articles pour “similar sites” – copie d’écran de mon feedly ce soir à 22h et des brouettes

image