wave : bing ! dans ta gueule !

image Qui n’en a pas parlé ? Qui ne l’a pas entendu ou aperçu au loin grossir le paysage ? Qui hein ? Personne ou du moins, aucun « always-connected » n’a pu passé à côté de la nouvelle vague. Non, ce n’est pas le retour de Godard et de son message universel au monde cinématographique élitiste. Non, ce n’est pas non plus le retour de The cure et de sa new wave endiablée, avec cheveux en pétard, docks martins et longue veste en cuir noir.

C’est google, encore lui, dis donc. Et bing, prend ça dans ta gueule « my croc soft » !. Et oui, tandis que le célèbre éditeur de la fenêtre, le menuisier KparK mondial, annonçait son nouveau moteur de recherche, le I/O de google lui volait copieusement la vedette avec l’annonce de wave.

Agitation frénétique dans le landernau geek. Les pour, les contre. Haro sur les risques de trust, de monopole du net dans les milieux économiques bien informés etc. etc. Mais le méga buzz inter-planétaire (si, si, inter-planétaire ! Paraît que sur Vénus, ils utilisent aussi google. C’est une femme qui me l’a dit, alors !) était bien lancé. La vague sensationnelle est bien là, présente dans tous les esprits des internautes, tantôt impatient de découvrir la wave magistrale, tantôt inquiet de se la prendre trop violemment et de bouffer son écume jusqu’à la fin des temps numériques.

Et moi qui aspire à un peu plus de calme, une mer d’huile sur une plage déserte, voilà qu’on m’annonce un nouveau tsunami. Le pire dans cette histoire, c’est que nous n’avons en guise de cataclysme « éco-nettique » que des copies d’écran de la bête ou au mieux, un youtube succint de présentation. Alors, comme un vieux briscard de marin, je ne crie pas au loup. Je m’assois sur la jetée au crépuscule de yahoo et j’attends de voir arriver la déferlante.

Publié dans иєтαяf. Étiquettes : , , , , , , , , . 3 Comments »